Micro tendu à Fanny Delaval

« Une ou deux médailles individuelles, ce serait merveilleux »

À cinq mois de l’ouverture des Jeux paralympiques, Fanny Delaval, Directrice Technique Nationale en charge du para-dressage à la Fédération Française d’Équitation, dresse un point d’étape sur la situation de l’équipe de France. Elle annonce le programme des prochains mois et affiche l’ambition d’aller chercher une voire deux médailles individuelles, en septembre prochain dans les jardins du Château de Versailles.

Dans quel état d’esprit êtes-vous à l’approche du grand rendez-vous paralympique ? 

Dans celui d’une nation qui prépare des Jeux à domicile. Nous sommes très concentrés. Nous avons mis beaucoup de choses en marche pour que tout se passe bien. Le travail de préparation a été important cet hiver avec les masterclass. Notre dernier concours, à Ornago, en Italie, a permis de voir de bonnes choses avec Alexia Pittier et Sultan 768 (Grade IV). Céline Gerny a aussi pu qualifier son nouveau cheval Korsgaards Toledo*IFCE (Grade II). Côté préparation, nous avons aussi mis en place une deuxième résidence d’entraînement au Haras de Champcueil, dans l’Essonne, chez Marina Caplain Saint-André pour les cavaliers non concernés par l’IFCE. Nous avons aussi renforcé le staff avec Flore Tairraz, que nous avons rencontrée par l’intermédiaire de l’Agence nationale du Sport, et qui nous accompagne pour la préparation psychologique et émotionnelle de toute l’équipe. Pas seulement des cavaliers d’ailleurs mais aussi des staffs et de l’encadrement. Nous avons aussi une kiné, Manon Noël, ancienne voltigeuse de haut niveau, qui a rejoint l’équipe. 

Quel est le programme des prochaines semaines et prochains mois ? 

Les stages sont terminés. Notre prochain grand rendez-vous est à Fontainebleau (22-24 avril) qui organise une sorte de test event. Nous irons ensuite à Stadl Paura (Autriche, 30 mai – 2 juin) et à Hagen (Allemagne, 6-9 juin), qui organise un premier CPEDI. Pour ceux qui le souhaitent ou qui ne seraient pas concernés par ces concours, il y aura aussi Mannheim (Allemagne, 1er-7 mai), Ornago (Italie, 4-7 juillet) et Kronenberg (Pays-Bas, 13-16 juin). 

Ou en êtes-vous de votre sélection ? 

Pour l’instant, rien n’est déterminé. Nous avons notre groupe « À cheval pour Paris », un Groupe 1 qui est sensiblement le même, et ensuite le Groupe 2. Nous aurons 4 couples à sélectionner. Dans la compétition par équipe qui se disputera avec seulement trois couples, nous ne pouvons engager que deux couples au maximum d’un même grade.  

Nous devons faire la proposition de la sélection au Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF), le 9 juillet. Ce sera une étape importante. Nous aurons alors nos quatre couples. Nous allons aussi demander à avoir des réservistes, car entre le 9 juillet et le 2 septembre, il peut se passer beaucoup de choses. Une fois la sélection officielle, nous pourrons resserrer la stratégie sur la préparation. 

Pour ceux qui ne seront pas dans cette sélection, les choses ne s’arrêteront pas pour autant. Certes, cette année, nous serons mobilisés avant tout pour les Jeux paralympiques. Les Jeux c’est demain ! Mais après, il y a une suite, avec un championnat d’Europe l’an prochain, un Championnat du monde dans deux ans. Les perspectives ne manqueront pas. 

Ressentez-vous une sorte de pression chez les cavaliers ?

Il y en a forcément, chez les cavaliers mais aussi pour tout l’encadrement. J’en ai moi-même. Nous sommes attendus. L’idée est de faire de cette pression quelque chose de positif. Flore Tairraz est là pour nous aider à travailler tout ça et à en faire une force plutôt qu’une faiblesse. Elle ne vient pas de l’équitation mais de la natation et c’est une bonne chose d’avoir une autre approche. Il y a de la pression mais aussi une grande motivation. Alexia (Pittier) et Vladimir (Vinchon) sont par exemple partis à Champcueil. C’est une sacrée mise en œuvre d’énergie et de sacrifices. Partir de chez soi pour être en résidence, ça démontre une grande motivation. Préparer les Jeux, c’est une grosse mobilisation. 

Quelles seront vos ambitions aux Jeux paralympiques ? 

Nous avons énormément travaillé depuis plusieurs années. Nous avons intensifié ce travail depuis plusieurs mois et il y a une vraie progression. Nous allons aller batailler pour être médaillés en individuel. Par équipe, cela semble compliqué, car les autres grosses nations ont au moins un couple à plus de 80%. En individuel, en revanche, nous voulons y croire. Ce n’est pas fait, mais ce n’est pas inaccessible. Il y a aussi une dimension stratégique. Nous ne savons pas ce que les autres nations comme l’Allemagne ou les Pays-Bas par exemple vont faire et comment ils vont répartir les Grades dans leur sélection. Cela dépendra aussi de leurs choix dans un réservoir qui est plus fourni que le nôtre. Parmi nos couples, trois ont réalisé en compétition internationale des scores autour des 73 ou 74% qui peuvent nous laisser espérer. Une ou deux médailles individuelles, ce serait merveilleux.

Dernier CPEDI*** de l'année pour les tricolores !

Du 14 au 16 décembre, cinq français étaient en déplacement à Genemuiden aux Pays-Bas pour la dernière compétition internationale de 2023.…
lire la suite

Les nouveaux champions de France sont connus !

Quinze couples se disputaient les titres de champions de France de para-dressage, du 10 au 12 novembre, à Saint-Lô, en Amateur et Amateur Élite. L’occasion d’une belle revue d’effectif avant d’attaquer la saison qui mènera vers les Jeux paralympiqu…
lire la suite

Championnats de France 2023 !

Les championnats de France de para-dressage se disputent du 10 au 12 novembre à Saint-Lô, en parallèle du Grand national FFE - AC Print de dressage. Quinze couples se disputeront les titres dans les différents grades, à la fois en Amateur et en Amateur É…
lire la suite

Championnats d'Europe : 6e place pour la France !

Les meilleurs cavaliers européens de para-dressages s’étaient donné rendez-vous à Riesenbeck, en Allemagne, du 4 au 10 septembre pour disputer leur championnat d’Europe, et ainsi déterminer les meilleurs couples du continent pour les 2 prochaines ann…
lire la suite

Championnats d'Europe 2023 - sélections

Du 4 au 10 septembre, c'est à Riesenbeck en Allemagne que les para-dresseurs auront rendez-vous pour disputer les championnats d'Europe !…
lire la suite

2e place dans la Coupe des Nations de Deurne

Le dernier week-end de juillet marquait aussi le dernier rendez-vous international des para-dresseurs français, avant les championnats d’Europe de Riesenbeck (4 au 10 septembre).…
lire la suite

Dernier avant Riesenbeck : le CPEDI*** de Deurne

Le dernier week-end de juillet marque aussi la dernière rencontre internationale avant les sélections pour les championnats d’Europe de Riesenbeck (4-10 septembre).…
lire la suite

CPEDI3* d'Ornago : Résultats 3* sous le soleil italien

Du 6 au 9 juillet 2023, la ville italienne d’Ornago ouvrait ses portes aux para-dresseurs internationaux à l’occasion de son CPEDI (allant des épreuves 3* aux 1*).…
lire la suite

Concours transalpin pour les Bleues !

Ce week-end aura lieu le CPEDI*** d’Ornago, l’occasion pour trois cavalières françaises : Alexia Pittier (Grade IV), Cloé Mislin (Grade II) et Marion Chaussonnerie (Grade V), de prendre la route en destination de l’Italie !…
lire la suite

Grote Brogel : le podium pour les Bleus !

Le CPEDI 3* de Grote Brogel s’est conclu ce week-end après trois jours de compétitions dans la ville Belge.…
lire la suite

Le Plat Pays accueille les cavaliers tricolores !

Un nouveau week-end de sport s’ouvre pour les para-dresseurs internationaux avec le CPEDI 3* et 2* de Grote-Brogel. Du 29 juin au 2 juillet 2023, 4 cavaliers français se présenteront devant les juges : Adib El Sarakby (Grade III), Peggy Neger (Grade V), L…
lire la suite

CPEDI*** de Kronenberg : une 4e place pour les bleus !

Le CPEDI 3* et 2* de Kronenberg se tenait ce week-end du 16 au 18 juin 2023. À l’occasion, douze couples français avaient pris la route vers la Hollande afin de se mesurer aux meilleurs para-dresseurs mondiaux !…
lire la suite

Destination la Hollande !

Ce week-end, du 16 au 18 juin, les Pays-Bas accueilleront une étape majeure de la saison de compétition avec le CPEDI*** de Kronenberg.…
lire la suite

Les bleus, 4e de la Coupe des Nations de Waregem

Le week-end du 21 au 23 avril 2023, la Belgique accueillait des para-dresseurs venus d’une vingtaine de pays à l'occasion du CPEDI*** de Waregem.…
lire la suite

Waregem, 6 membres d'Handi Equi'Compet au départ !

Pour leur deuxième rendez-vous international de la saison, l’équipe de France de para-dressage se rendra en Belgique pour le CPEDI*** de Waregem du 21 au 23 avril !…
lire la suite

Un week-end bleu - blanc - rouge à Deauville !

La 11e édition du CPEDI*** de Deauville a battu son plein ce week-end à Deauville. Après 3 jours de compétition, le clan français repart de Normandie plein de confiance et d’espoir pour le reste de la saison.…
lire la suite

La 11e édition du CPEDI*** de Deauville est bel et bien lancée !

C’est sous un temps fidèle à la Normandie, que la 11e édition du CPEDI3* a débuté. Pour ce premier international de la saison, c’est une équipe de France au grand complet qui est réunie à Deauville, avec, une première journée réussie et des joli…
lire la suite

L'équipe de France au complet à Deauville !

Le CPEDI*** de Deauville (Concours Para Équestre de Dressage International) fêtera, du 31 mars au 2 avril prochain sa 11e édition.…
lire la suite

Rendez-vous du 31 mars au 2 avril au Pôle International du Cheval Longines - Deauville !

Unique Concours Para-Équestre de Dressage International en France, le CPEDI*** de Deauville vous donne rendez-vous du 31 mars au 2 avril au Pôle International du Cheval Longines - Deauville pour sa 11e édition.…
lire la suite

page 1 sur 11dernière >>