Une belle 8e place par équipe à Herning !

Un an après les Jeux Paralympiques de Tokyo, les para-dresseurs avaient rendez-vous à Herning au Danemark pour courir du 6 au 14 août, les Championnats du monde de para-dressage. Composée de cavaliers expérimentés, l’équipe de France a tenu son rang de nation montante de la discipline.

Une 8e place par équipe, des notes au-dessus de 70%, des sourires, des cris de joie, des larmes et une bonne dose d’émotion, nul doute que la team France va se souvenir longtemps de son déplacement au Danemark.

Premier tricolore à ouvrir le bal le jeudi, Vladimir Vinchon (Grade IV) et Fidertanz For Rosi sortaient de piste avec 70,325% et une 7e place à la clé. « Le cheval était vraiment bien à l’écoute et avec une bonne attitude, confiait le cavalier à l’issue de sa première reprise. Il y a toujours des choses à améliorer, mais être à 70% sur ce type d’échéance est déjà très bien. L’objectif est d’intégrer le top 8 et de se qualifier pour la Freestyle. » Objectif atteint ! En effet, après une prestation jugée à 72,671% le lendemain, le binôme décrochait sa place pour les reprises libres en musique. C’est sur un air de Depeche Mode qu’ensemble, le dimanche 14 août ils déroulaient leur ultime reprise. Un rythme dynamique auquel Fidertanz a fait honneur. « Je m’attendais à ce que mon cheval soit un peu fatigué le dernier jour, mais il était vraiment à 200%. Il était très en avant, j’avais moins de contrôle que les deux premiers jours, mais il avait une telle énergie que je ne peux pas m’en plaindre. C’est une belle découverte et surtout une information intéressante pour la suite. Je suis très content de l’évolution de mon cheval sur cette semaine de championnat. Je remercie mon entraîneur Jean Vesin, tout le staff fédéral et mes partenaires pour leur soutien. On fera encore mieux la prochaine fois. »*

©FFE/PSV

Céline Gerny (Grade II) et Rhapsodie*IFCE, véritable binôme d’expérience de l’équipe de France, confirme-lui aussi son statut. Avec, le jeudi, une entrée en compétition notée à 70,940% et une 8e place, la suite s’annonçait prometteuse, comme l’expliquait la cavalière en sortie de piste « Je suis ravie de ce que nous avons présenté aujourd’hui. Nous étions vraiment connectées toutes les deux et c’était un réel plaisir de dérouler cette reprise. » Des notes qui n’ont cessé de monter durant les 2 jours suivants puisque le vendredi, grâce à une 7e place notée à 72,323%, le couple se qualifiait pour la Freestyle. Pour leur ultime reprise le dimanche, le duo féminin a fait danser Herning avec une prestation dynamique et une complicité largement visible. A la clé, un dernier salut accompagné d’un grand sourire et d’une pointe d’émotion de la part de Céline qui obtient avec Rhapsodie*IFCE 71,953% et une jolie 6e place. « Je suis vraiment ravie. J’ai eu peu de temps pour préparer ce programme qui n’a été finalisé qu’au stage fédéral avant le départ, confiait-elle à l’issue de la compétition. Je voulais la présenter au mieux sur cette musique, et j’ai réussi ce pari. Rhapsodie était au rendez-vous. Je la sentais dans une énergie folle lors de notre entrée en piste, alors que la musique n’avait même pas encore démarré. C’était sans doute notre dernière compétition ensemble alors je suis d’autant plus contente de terminer sur cette performance. J’ai pris beaucoup de plaisir, et j’ai l’impression qu’elle aussi. »*

©FFE/PSV

Chiara Zenati et Swing Royal*IFCE avaient fait sensation l’année dernière à Tokyo en étant le seul couple tricolore à se qualifier pour la Reprise Libre en Musique dans laquelle ils se classaient 5e. Après une entrée en matière un peu timide avec 68,853% et une 9e place, la benjamine de l’équipe se montrait tout de même confiante pour la suite. « Il y a quand même eu de très bonnes choses, le cheval a montré une belle énergie, soulignait la cavalière. Dans une reprise tout ne peut pas être parfait, on ressort toujours avec des points à travailler, c’est à chaque fois un nouveau challenge. Ce sont mes premiers championnats du monde alors ce n’est pas facile, mais nous allons nous reprendre et présenter une très belle reprise Equipe. » Chose dite chose faite ! Dès le vendredi, le duo remonte sa note à 69,794% (8e place) et obtient ainsi sa qualification pour la Freestyle. Contrairement aux autres membres de l’équipe de France, ils ont présenté une reprise déjà connue des juges. Cela ne les a pas empêchés de les séduire et d’obtenir la note de 74,120%. Un record personnel qui les a positionnés à la 5e place. « J’ai fait une de mes meilleures reprises Freestyle avec Swing, déclarait l’amazone de 19 ans. On était vraiment en harmonie tous les deux, on a communiqué avec beaucoup de fluidité, c’était juste extraordinaire comme sensation. Je suis très contente de ce que nous avons présenté aujourd’hui. Nous avons donné le meilleur de nous-même et nous terminons ce championnat sur une bonne note, c’est satisfaisant. »*

©FFE/PSV

En Grade I, Anne-Frédérique Royon et son fidèle Quaterboy LH ont quant à eux déroulé une première reprise un peu en dessous de leur niveau habituel en obtenant 67,857% et une 13e place. « Je suis un peu déçue de la note, exprimait alors la cavalière. Nous avons encore du travail mais, malgré tout, il y a du positif. À certains moments je l’avais exactement comme je voulais, c’était magique. Malheureusement à d’autres je le perdais et c’est là que nous avons perdu des points. Durant toute la saison j’ai atteint les 70% et c’est ce que je visais en arrivant ici, mais nous sommes sur un championnat et les exigences sont forcément plus élevées. »* Dès le vendredi, le binôme remontait sa note pour l’épreuve par équipe avec une 9e place en 70%. Une dernière performance qui a compté dans le classement par équipe mais malheureusement pas suffisante pour atteindre la Freestyle.

©FFE/PSV

Du côté de l’encadrement tricolore, le moment est venu de tirer les conclusions de cette semaine de compétition et de se concentrer désormais pleinement vers les Jeux Paralympiques de Paris 2024, comme l’explique Fanny Delaval, Directrice Technique Nationale en charge du para-dressage à la FFE (Fédération Française d’Équitation). « Je dirais que 80% des objectifs sont atteints, nous sommes dans le top 8 et 3 des 4 cavaliers ont réussi à se qualifier pour les freestyles. C’est globalement très satisfaisant. Anne-Frédérique (Royon) était un peu en dessous le premier jour mais confirme dès le lendemain, malheureusement ce n’était pas suffisant pour atteindre les libres en musique. Il faut encore que le couple s’endurcisse à haut niveau mais c’est très encourageant. Pour Céline (Gerny), nous sommes un peu déçus de la note du premier jour qui est, selon nous, un peu trop sévère par rapport à la prestation que nous avons vue mais ce sont les aléas du dressage et il faut l’accepter. Les efforts et le travail fourni ces derniers mois sont largement visibles. Il faut désormais se concentrer sur le fait de trouver la relève de Rhapsodie(*IFCE) afin de viser le podium en 2024. Nous sommes également ravis du couple Vladimir (Vinchon) et Fidertanz (for Rosi). Ensemble ils ont un réel potentiel de médaille pour Paris et je pense que leur marge de progression est énorme. Ils savent ce qu’ils doivent améliorer pour grappiller davantage de points, je pense notamment aux allures rassemblées. Cependant, cela doit être fait progressivement, il ne faut pas oublier que le cheval est encore jeune (9ans) et il ne faut pas brûler les étapes. Chiara (Zenati) a débuté les compétitions internationales il y a à peine 2 ans, ce genre d’échéance est encore impressionnante pour elle. Le couple qu’elle forme avec Swing (Royal*IFCE) a tout de même livré 3 belles reprises. Tout comme Céline, la priorité va être désormais de lui trouver un nouveau cheval pour les années à venir. La France commence à se placer parmi les nations fortes dans le paysage du para-dressage mais ce n’est pas pour autant que nous devons relâcher nos efforts. Nous l’avons bien vu à Herning, dans presque tous les grades les premiers sont aux alentours des 80% et la qualité des chevaux est de plus en plus époustouflante. À Tokyo il n’y avait pas drop score ce qui nous avait avantagés par rapport à d’autres nations, alors qu’au Danemark ce n’était pas le cas. Ce n’est pas une excuse mais un constat, la barre est très haute, il va falloir aller les chercher si nous voulons être médaillables à Paris. Le système mis en place par la Fédération fonctionne et a fait ses preuves. Nous allons donc continuer à collaborer avec Carlos (Lopez) et à accentuer le travail des entraîneurs qui est primordial. En plus de tout cela, nous allons ouvrir en septembre un Pôle France à Saumur afin de permettre aux cavaliers qui le souhaitent et qui représentent un espoir pour la discipline de bénéficier d’un encadrement à plein temps. En attendant, les 4 couples des championnats vont se reposer avant de reprendre la compétition en novembre pour les championnats de France à St Lô. »


Le repos pour certains, la rentrée pour d’autres ! Dès le 1er septembre, 6 para-dresseurs français seront à Riesenbeck en Allemagne pour un CPEDI*** : Marie Vonderheyden (Grade I), Cloé Mislin (Grade II), Adib el Sarakby (Grade III), José Letartre (Grade IV), Peggy Touzard (Grade V) et Lisa Cez (Grade V). L’occasion pour eux de découvrir le terrain des championnats d’Europe 2023.   

*Source - FFE/CHEVAL MAG

Quatre membres d'Handi Equi' Compet à Herning !

Une équipe solide pour les Championnats du monde !…
lire la suite

Dernière répétition pour les tricolores !

Direction les Pays-Bas pour l'équipe de France de para-dressage et le CPEDI*** de Kronenberg pour la troisième et dernière compétition internationale avant les championnats du monde d’Herning (DAN), prévus du 6 au 14 août. Si Kronenberg permettra à ce…
lire la suite

La Belgique a souri aux tricolores !

Du 22 au 24 avril, l'équipe de France de para dressage s'est rendue en Belgique, à Waregem pour son deuxième CPEDI*** de la saison. Parmi eux, 5 cavaliers membres de l'association Handi Equi' Compet étaient de la partie : Vladimir Vinchon (Grade IV), José…
lire la suite

Direction Waregem pour les tricolores !

Trois semaines après le CPEDI*** de Deauville, l’équipe de France retrouve les terrains de concours. Du 22 au 24 avril, les tricolores seront à Waregem en Belgique pour le deuxième gros rendez-vous de la saison 2022.…
lire la suite

Des retrouvailles heureuses !

Après deux ans d’annulation en raison de la crise sanitaire, le CPEDI*** de Deauville a permis à la famille du para-dressage de se retrouver enfin.…
lire la suite

Les "Intouchables" à Deauville !

Organisé par Handi Equi Compet au Pôle International du Cheval Longines – Deauville, le CPEDI*** de Deauville, seule compétition internationale de para-dressage en France, a une fois encore vu la Grande-Bretagne triompher dans la Coupe des Nations.Mais le…
lire la suite

Il a fait show à Deauville !

Les 39 para-dresseurs engagés au CPEDI*** de Deauville, concours organisé par Handi Equi' Compet, ont débuté leur compétition ce vendredi au Pôle International du Cheval Longines - Deauville.…
lire la suite

Le para-dressage se met à l'abri

Organisé à Deauville du 1er au 3 avril, le CPEDI*** s'adapte aux conditions météorologiques.…
lire la suite

Le para-dressage de retour à Deauville !

Pas moins de 42 couples et 11 nations sont attendus pour la 10e édition du Concours Para-Equestre de Dressage International : le CPEDI*** de Deauville ! Unique compétition internationale de para-dressage en France, l’événement organisé par l’associati…
lire la suite

Fanny Delaval "Nous devrions avoir une belle équipe à Deauville"

Du 1er au 4 février dernier, les cavaliers de para-dressage étaient à nouveau réunis à Lamotte-Beuvron pour la 2e Master Class de l’année.…
lire la suite

Anne Frédérique Royon : "Je reviens de cette Master Class complètement remotivée."

Du 4 au 8 janvier dernier, les para-dresseurs français effectuaient leur rentrée à Lamotte-Beuvron avec la première Master Class 2022. L’occasion pour le staff fédéral de faire le point en ce début d’année et de fixer les objectifs pour les mois à…
lire la suite

Le CPEDI*** de Deauville est de retour !

Après deux années d’absence, le CPEDI*** de Deauville, Concours Para-Equestre de Dressage International signe son grand retour ! Du 1er au 3 avril prochain, l’élite du para-dressage a rendez-vous au Pôle International du Cheval – Longines de Deauvill…
lire la suite

Dernière Master Class de l'année 2021 !

Dernière Master class de l’année pour les para-dresseurs qui se sont retrouvés au Parc Equestre Fédéral du 14 au 17 décembre dernier. 9 cavaliers, tous grades confondus avaient fait le déplacement pour 4 jours d’entrainement et compétition sous un …
lire la suite

7 nouveaux Champions de France sacrés à Saint-Lô !

Du 5 au 7 novembre dernier, l’association Normandie Dressage accueillait, au Pôle Hippique de Saint-Lô une étape du Grand National, la Finale du Circuit Normandie et le Championnat de France de para dressage (club, amateur et amateur élite).…
lire la suite

Championnat de France 2021

Après une annulation forcée en 2020, le Championnat de France de para-dressage signe son retour en 2021 !…
lire la suite

Des Jeux Paralympiques réussis pour les tricolores !

Grand rendez-vous sportif tous les quatre ans, les Jeux Paralympiques se sont déroulés du 24 août au 5 septembre dernier à Tokyo.…
lire la suite

Derniers préparatifs avant le grand départ !

Discussion avec Fanny Delaval…
lire la suite

En route pour Tokyo : 4 portraits - 4 sélectionnés

Portrait d'Anne-Frédérique Royon…
lire la suite

En route pour Tokyo : 4 sélectionnés - 4 portraits

Portrait de Vladimir Vinchon…
lire la suite

page 1 sur 10dernière >>